Aromathérapie,  Beauté

Huiles végétales, huiles essentielles, eaux florales,… le point sur les différents extraits de plantes

Les plantes ont des vertus médicinales connues. Elles permettent de soigner différents maux, par ingestion, voie cutanée, …  Sur le plan de la beauté, les plantes sont grandement utilisées en cosmétique et aident à lutter par exemple contre les rides, la peau sèche, abimée, grasse, les cheveux ternes, les ongles cassants,…

À partir d’une seule plante, et en fonction de la partie utilisée, il est possible de produire différents types d’extraits. Voici une présentation des plus courants.

Les plus connus

Huiles essentielles et essences

Les huiles essentielles (HE) sont la quintessence des plantes, dont elles concentrent tous les bienfaits. À la différence des huiles ordinaires, elles se diffusent dans tout l’organisme, stimulent la circulation sanguine et favorisent certains processus physiques tels que la cicatrisation.

Ce sont des produits très puissants à manier avec précaution et à petites doses. Selon l’objectif souhaité, elles agissent sur l’ensemble du corps, ou une partie spécifique.

Les huiles essentielles sont obtenues par distillation des parties aromatiques des plantes (feuilles, fleurs, écorces), ce qui en font les concentrés des molécules aromatiques d’une plante.

En ce qui concerne les agrumes, on parle plutôt d’essence. Elles sont produites par pression à froid des écorces et ont les mêmes propriétés que les huiles essentielles. Attention, les essences d’agrumes contiennent des furocoumarines, des agents très photo-sensibilisants. Il ne faut donc pas s’exposer au soleil après avoir utilisé ces essences sur la peau.

Solubilité 

Les huiles essentielles sont solubles dans l’huile et l’alcool mais pas dans l’eau. Les essences et huiles essentielles ont en effet un aspect huileux. Tout comme l’eau et l’huile ne se mélangent pas, c’est pareil pour l’eau et les HE

Il est cependant possible de mieux disperser les huiles essentielles dans de l’eau, en y ajoutant des solutions appelées Solubol ou Disper. L’huile essentielle est toujours non soluble dans l’eau mais elle est « dispersée » de manière efficace.

Utilisation 

Grâce à leurs multiples vertus, les huiles essentielles sont amplement utilisées dans les produits du quotidien. En cosmétologie, comme actifs dans les produits cosmétiques, huiles de massage et parfums. Avec elles, vous pouvez fabriquer ou enrichir vos soins, comme faire un vinaigre de rinçage pour cheveux. Elles sont très utiles aussi pour faire vos propres produits d’entretien, comme votre lessive ou nettoyant toute-surface.

Autres utilisations : diffusion atmosphérique, pour la cuisine, par voie interne (sur un comprimé neutre ou morceau de sucre).

Conservation : très bonne, des années

Avant d’utiliser vous-même des huiles essentielles, je vous conseille de vous renseigner sur leur dosage.

Eaux florales

Les eaux florales (ou hydrolats) sont extraites, de la même manière que les HE, par distillation à la vapeur d’eau. Le produit issu de la distillation est en fait biphasé, avec au-dessus l’huile essentielle, et en dessus l’hydrolat ou eau florale. Les eaux florales possèdent tous les principes actifs et toutes les vertus thérapeutiques des plantes, de manière moins concentrée, et donc sans les contre-indications et risques liés aux huiles essentielles. Elles n’en ont pas non plus l’odeur, bien qu’elles soient très légèrement parfumées.

Solubilité

À l’inverse des HE, les eaux florales ne sont pas solubles dans l’huile, mais le sont dans l’eau et l’alcool.

Utilisation

Utilisées en pulvérisation sur le visage et le corps, elles parfont le démaquillage, hydratent l’épiderme et lui apporte les principes végétaux dont il a besoin. Elles s’imposent donc comme un merveilleux tonique naturel, à la senteur délicate. Pures et douces, il en existe pour tous les types de peau.

Vous pourrez également les utiliser en cuisine, en pâtisseries notamment, avec les « eaux de roses », « eau de fleur d’oranger »,…

Conservation : Les eaux florales « tournent » facilement. Il faut les conserver au frais, 2 à 6 mois maximum.

Huiles végétales

On les obtient par extraction à froid ou par macération à partir des graines des plantes. Elles sont pures et douces et il en existe pour tous les types de peau. En fonction de leur teneur en acides gras, et de leur composition, les huiles végétales ont une richesse et des propriétés différentes.  Adoucissante, l’huile d’amande douce combat ainsi la sécheresse de la peau et apaise les irritations. Hydratante et nourrissante, l’huile d’avocat est idéale en cas de peau sèche et atone, de même que l’huile de jojoba ou l’huile d’onagre. L’huile de noisette purifie les peaux grasses. L’huile de noyau d’abricot revitalise les peaux vieillissantes. L’huile d’achillée mille-feuille est précieuse en cas de rougeurs diffuses.

Solubilité 

Principalement dans l’huile, très peu dans l’alcool, et pas du tout dans l’eau.

Utilisation

Pures, pour masser, réparer, nourrir certaines zones du visage ou du corps. Elles entrent aussi dans la composition de nombreux soins du grand commerce.

Conservation : très bonne, des années

Autres extraits

Extraits en poudre

Il existe plusieurs types de poudres, qui se distinguent par leur mode d’obtention et se caractérisent par leur différence de solubilité dans l’eau. Certaines poudres sont en effet non solubles, d’autres peuvent être solubles dans l’alcool.

Les extraits en poudre se retrouvent comme actifs dans les cosmétiques, en préparation dans les masques de beauté par exemple.

Macérâts

Les macérât sont le résultat de la macération de plantes dans un solvant, qui peut être de l’huile, de l’eau, de la glycérine ou de l’alcool en fonction des caractéristiques de la plante. La solubilité d’un marérât varie en fonction du solvant utilisé.

On les utilise comme actifs dans les crèmes, gels, lotions, shampooings, gels douches,…

Absolues

L’absolue concentre les  molécules aromatiques des plantes qui en contiennent peu et dont l’extraction par distillation serait décevante. C’est le cas notamment pour les fleurs. La concentration est telle que l’absolue peut aller d’une consistance visqueuse à solide en fonction de la plante utilisée.

L’absolue est soluble dans l’alcool, rarement dans l’huile, en aucun cas dans l’eau.

Très odorants, les absolues sont principalement utilisés en parfumerie.

Extraits CO2

Les extraits CO2 sont des concentrés actifs de plantes très puissants, obtenus par extraction au CO2, un procédé écologique de haute technologie. En fonction de la plante, et de la partie de la plante utilisé, il est possible de recueillir 3 types d’extraits CO2 :

  • les extraits aromatiques
  • les extraits « actifs ». Ils contiennent des actifs qui ne peuvent pas être récupérés par simple distillation, car trop lourds.
  • les extraits huileux (kiwi, grenade), pour les huiles végétales qui ne peuvent pas être obtenues par simple pression à froid ou alors avec un très faible rendement.

Solubilité : pareil que pour les HE

Conservation : très bonne, des années

À vous de jouer maintenant !

À très vite,

Claire

les différents extraits de plantes utilisables en cosmétique naturelle ciel citron blog beauté naturelle

2

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :