Lifestyle

Comment faire sécher plantes et fleurs : 4 techniques

Faire sécher les végétaux est une manière prolonger la vie de nos fleurs et plantes favorites, et d’en avoir à disposition tout au long de l’année. C’est un peu comme faire des conserves avec les légumes du jardin 🙂

Ce procédé est un moyen par exemple de ne pas gaspiller des herbes aromatiques qui poussent à foison dans le jardin, ou ramassées au grès de nos promenades.

Si vous vous intéressez aux fleurs et plantes séchées, vous vous rendrez compte qu’il y a plusieurs moyens de le faire en fonction du résultat et de l’utilisation désirée.

En terme de beauté et cosmétiques, l’utilisation de produits naturels est pour moi primordiale. Les fleurs et plantes séchées s’y prêtent particulièrement. J’intègre dans mes recettes souvent des ingrédients directement trouvés dans mon jardin.

CUEILLETTE ET PRÉPARATION DES PLANTES

Cela semble aller de soi, mais pour un résultat au top, voici quelques conseils pour bien cueillir les plantes à faire sécher.

Le moment tout d’abord, idéal en milieu de matinée, quand la rosée du matin s’est évaporée, mais que les plantes se sont pas non plus totalement desséchées par le soleil.

Laisser une longueur de tige suffisante. Couper les feuilles et vérifier qu’il n’y a pas d’insectes sinon les enlever. Pour tout ce qui pousse à moins d’une mettre du sol, je vous conseille de rincer la récolte à l’eau fraîche puis de sécher le tout délicatement sur un torchon propre. Le but étant ici de débarrasser les plantes de toute contamination (urine d’animaux par exemple), surtout si vous leur destinez un usage culinaire ou en cosmétique…

QUATRE MANIÈRES DE FAIRE SÉCHER DES PLANTES

À l’air libre

La technique n°1 pour faire sécher la verdure. Elle est simple et ne nécessite que peu de matériel. Il suffit en effet de couper un bouquet de la plante que vous voulez sécher : roses, camomille, lavande… (mes favorites). Couper des tiges de longueur égale si possible. Serrer les tiges avec de la ficelle, et suspendre le bouquet tête en bas en l’accrochant à un meuble ou un mur.

Ensuite, il suffit de laisser le temps faire son œuvre. Au bout de quelques semaines, les pétales et feuilles changent de couleur et d’apparence pour devenir de magnifiques bouquets séchés.

Le choix de l’endroit de séchage doit être réfléchi. Choisir un endroit sec, sombre et ventilé. Ces conditions permettent aux plantes de sécher plus rapidement, et ainsi d’éviter le pourrissement. Éviter donc la cuisine, où se dégagent les vapeurs et odeurs de cuisine qui feraient moisir les plantes en cours de séchage ou leur donnerait une mauvaise odeur. Pareil pour la salle de bain, trop humide.

La lumière trop vive altère quant à elle les couleurs. Un endroit sombre permet de mieux conserver les couleurs, qui au contraire, deviennent fades à la lumière.

Entre les pages d’un livre

Deuxième méthode. Ce procédé va complètement aplatir les plantes. Sélectionner un bon gros livre lourd de la bibliothèque. Ouvrir le livre en son milieu et y disposer les plantes à faire sécher. Si besoin, couper la tige pour qu’elle ne dépasse pas du livre. Bien orienter les feuilles et pétales avant de refermer le livre, pour que la plante prenne une belle forme. Repositionner le livre dans la bibliothèque et l’oublier pendant un mois 🙂

Attention à ne pas mettre trop de plantes dans le même livre, sinon ces dernières vont humidifier le livre et tout va moisir (je parle en connaissance de cause).

Dans du sable

Vous ne le saviez peut-être pas (en tout, cas, avant d’écrire cet article, je ne le savais pas…), le sable peut être utilisé pour sécher des fleurs et plantes. Pour cela, il faut du sable et une boîte. Tout ce qu’il suffit de faire ensuite est de remplir la boîte de sable à moitié, disposer sur cette couche les fleurs à faire sécher en les positionnant bien, puis de recouvrir de recouvrir jusqu’en haut de la boîte avec une autre couche de sable. Fermer la boîte et la placer dans un endroit sec pour quelques semaines. Ensuite, récupérer les fleurs en enlevant doucement la première couche de sable.

Au four

Voici la manière la plus rapide, mais aussi la plus risquée car avec le four, il y a un risque de brûler les précieux végétaux.  La technique est cependant très simple. C’est un peu comme fait torréfier des graines de tournesol ou des pignons de pin. Mettre un morceau de papier cuisson sur une plaque allant au four, et y étaler les fleurs. Laisser cuire à 100°C pendant 1h à 2h30 (en fonction de la quantité et de la taille des fleurs). Il plus important ici est de surveiller régulièrement afin d’éviter toute catastrophe. Après cuisson, laisser refroidir le tout avant de toucher aux fleurs. Avec cette technique, les végétaux sont tout à fait déshydratés. Une manière idéale pour ensuite les réduire en poudre.

QUE FAIRE AVEC DES PLANTES SÉCHÉES ?

En fonctions des techniques utilisées, les plantes séchées se présentent de différentes manières. La première technique a l’avantage de conserver le volume des fleurs. Les méthodes avec pressage les aplatissent.

J’aime tout particulièrement utiliser des fleurs séchées pour réaliser des recettes cosmétiques. Dans des gommages, masques, huiles précieuses,… Elles apportent couleurs, texture, parfums naturels ou tout simplement un aspect visuel des meilleurs rendus. Par exemple dans des savons, les fleurs séchées, mais aussi les aromates sont des ingrédients que je chéris. Dans d’autres recettes, on peut les faire infuser ou les broyer.

Les boutons de fleurs comestibles peuvent ensuite être utilisés en cuisine pour réaliser des recettes healthy à bases d’infusions, d’huiles infusées ou directement avec les fleurs entières. Les plantes aromatiques séchées évitent d’avoir à en acheter pour une cuisine zéro déchet, green et clean.

Et en DIY tout est possible ! Couronnes de fleurs, centres de table, bouquet, bougies, réalisation de fleurs et feuilles encadrées, d’herbiers ou conservation d’un souvenir, tout simplement.

CONSERVATION

Il est possible de laisser les plantes suspendues ou pressées dans leur état jusqu’au moment d’en avoir besoin.

Ou alors, conserver les parties utiles (fleurs, feuilles) dans un flacon ou un bocal en verre, ou dans des petits sacs en tissu. Elles peuvent être conservées telles quelles, hachées ou les réduites en poudre. Penser à composter les autres parties.

À l’abri de l’humidité, les plantes séchées se conservent plusieurs années.

0 Aimer ce post ?

4 commentaires

  • Colette

    Merci, Claire, pour ton accueil et pour le guide beauté. Je vais suivre tes recettes et faire ma ‘petite popote’.
    Je n’ai pas encore fait sécher de fleurs de mon jardin (sauf la lavande), en revanche, je recueille des graines, les fais sécher pour les réutiliser.
    Belle fin de journée.

    • CLAIRE

      Merci Colette pour ton retour 😊
      Et je suis contente d’apprendre que le téléchargement du guide fonctionne. J’avais fait plusieurs testes, et ça ne fonctionnait pas tout le temps… J’espère qu’il te plaît, j’y ai passé beaucoup de temps.
      Moi aussi j’aime beaucoup récupérer des graines. Je le fais avec presque tout : citrons, oranges, courges, concombres, basilic, géranium. Et j’ai de bons résultats !!
      Belle soirée à toi,
      Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *